Les Barbares Attaquent le Consulting ! Par Oussama Ammar, co-fondateur de TheFamily

the family est un accélérateur d’écosystèmes notre métier nous c’est de prendre des start up et d’essayer de les amener le plus rapidement possible vers l’échec et temps en temps vers le succès pour pour ce faire et on pense qu’il est très important dans un pays comme la france daniele désintérêt d’acteurs qui se parle pas beaucoup et le but de ces soirées c’est aussi de connecter avec un monde qui d’habitude ne connecte pas beaucoup avec l’économie numérique et ne connecte pas beaucoup avec les jeunes startups donc voilà pour pour the family aujourd’hui on a une trentaine de start up qu’on accompagne on pense passer à une centaine d’ici la fin de l’année selon continuent au même rythme on sera ravi de vous en parler un peu plus après donc ce soir le consulting alors je sais pas s’il ya beaucoup de consultants dans la salle mais mais mais moi même j’ai vécu les blagues sur le consulting quand je faisais des missions de consulting donc j’assume mes mais c’est quand même un peu comme les belges c’est un métier caractérisé par un nombre impressionnant de plaisanteries sur le consulting vous tapez plaisanteries sur le consulting dans google vous verrez c’est vous perdez des journées entières en fait il ya énormément de plaisanterie c’est très documenté il ya celle là qui cette bd qui est très connu et est finalement en fait c’est assez étonnant parce que c’était il ya une trentaine d’années c’était le métier star consultant le simple nom du maclean’s et bcg ces grands noms la faisait vraiment rêver des gens et on a une transition entre ça et les producteurs de slide alors il ya même quelque chose de très étonnant c’est une profession qui a été victime d’une marque c’est une profession qui a été victime de powerpoint aujourd’hui le métier de consultant est véritablement associé à l’outil dominant de cette industrie qui est pour pointe l’image de marque de microsoft s’est écroulé sur les dix dernières années alors on peut se demander légitimement si l’écroulement ne vient pas de là aussi si les consultants n’ont pas été embarqués dans dans la dérive powerpoint mais mais tout ça finalement moi je pense souvent que l’humour montre dans les sociétés un certain malaise c’est que de plus en plus de gens en fait réinterroge la valeur du consulting et la valeur de ces grandes sociétés que quoi qu’on en pense et je pense qu’elles font un travail remarquable et que les choses formidables qui se passe on peut pas sous-estimer le fait que de plus en plus de gens réinterroge sincèrement le rôle et la valeur des consultants dans notre société est ce assez c’est un élément important alors qu’est ce qui s’est passé je pense qu’il ya beaucoup de choses qui se sont passées en même temps et que le consulting est en fait à la croisée de nombreuses tensions et de nombreux chemins le premier c’est que la première valeur d’une société de consultants sont les gens qui la constituent c’est celleux qui a sept de n’importe quelle société de consulting les sociétés de consulting loups de l’intelligence à des tiers et donc il vous faut des gens intelligents il faut des gens intelligents asker et le problème c’est que ces gens intelligents sont de plus en plus difficiles à convaincre donc plus en plus cette tête là les gens intelligents ils veulent partir faire un tour du monde plutôt que rentrer schéma qui faisaient ils comprennent pas l’intérêt d’avoir un travail stable une idée qui dépasse et il ya peut-être cette réalité qu’on doit tous appréhendent et ensemble c’est que le travail a disparu du coeur des gens mais pas encore de leur tête trouve qui arrive quand vous parlez vous quand vous parlez aux gens et surtout aux jeunes gens de leurs aspirations beaucoup prétendent chercher une raison d’être beaucoup plus qu’un travail le travail arrive assez loin en fait dans les préoccupations des jeunes gens or cette raison d’être est de moins en moins défini par je travaille chez mckinsey où je travaille chez bcg où je travaille chez le moindre de ces noms là au contraire et je veux dire c’est pas encore une fois ce n’est pas l’ensemble des plaisanteries qu’on a au quotidien sur ces métiers là qui font que les gens vont se sentir dans dans les dîners en ville dans auprès de leurs familles auprès de leurs amis comme comme ayant une appartenance forte à un métier qui fait rêver la deuxième chose c’est que il ya des sociétés en ce moment qui attire beaucoup les jeunes c’est des start-up start up qui finalement n’en sont plus google n’est plus une start up mais ils ont réussi ce tour de force extraordinaire a gardé de l’image de start up alors ça coûte énormément de toboggan ça doit être le plus grand nombre de toboggans au mètre carré mais encore plus que dans une cour de récréation mais finalement les toboggans sont un élément très important de leur communication parce que quand vous voyez une image comme ça quel message vous en voyez vous en voyez nous sommes surtout pas ibm nous sommes surtout pas mckinsey nous valorisons l’intelligence et le fun bien plus tout le reste et ça c’est quelque chose dans lequel quelqu’un peut se reconnaître comme une mission et ces sociétés là en fait elles ont une capacité extraordinaire à définir de façon articuler la mission qui les caractérise google veut organiser l’ensemble de l’information disponible dans le monde et la rendre facilement accessibles une phrase tout le monde peut s’associer à ça tout le monde trouve ça formidable vous pouvez il ya un côté messianique dans ces entreprises apple faire les plus beaux objets sur terre et produire des émotions chez les gens mission profonde mission quasiment religieuse maintenant si je vous demande quelle est la mission de ben ça va être un peu plus compliqué ça va être un peu plus compliqué de trouver véritablement une ambition un message voyez déjà une plaisanterie donc si vous voilà c’est maximale shareholder value make the world information accessible c’est maximiles shareholder value c’est véritablement vu comme un objectif secondaire on peut pas on peut pas se dire que que maximal showdown value c’est quelque chose qui fera que les gens se lèveront un peu plus tôt et ce que je crois un peu plus tard en plus c’est même pas ma valeur c ‘est de chez rogers de retraités qui ont des fonds de pension que je dois rembourser pendant dix générations et et voix et voilà la réalité du gap générationnel qui s’est créée entre ces sociétés et les gens qui arrivent aujourd’hui sur sur le marché du travail la deuxième chose c’est que au delà de rejoindre ces startups vous en avez de plus en plus qui créent leur start up et et je pense que à ce family on a un point de vue là dessus un peu plus pertinent que beaucoup d’endroits on a été créée le 26 mars dernier on a reçu 800 dossiers j’avais même pas qu’ils avaient vu 100 startups appareils personnellement je ça dépasse mon entendement qu’autant de gens veulent faire quelque chose d’aussi économiquement irrationnelle sandrine start up surtout que pendant très longtemps il y avait cette image dans l’entrepreneuriat que finalement vous devenir entrepreneur parce que c’était une alternative raisonnable au chômage vous aviez pas d’autre choix vous vous trouviez pas de travail alors vous alliez créer votre entreprise en très longtemps c’était l’image que les entrepreneurs avaient dans la société il ya eu un film the social network depuis les entrepreneurs sont devenus une nouvelle robe star il ya un côté très glamour dans l’entrepreneuriat ils sont ils sont en train de capter l’essentiel de de la coolitude si vous allez dans la silicon valley c’est en train de devenir le nouveau hollywood hollywood est beaucoup plus ennuyant que la silicon valley la silicon valley produit maintenant des plus grandes fêtes airbnb va après demain va annoncer les photos de leurs nouveaux locaux c’est des gens qui comme promis des moyens dans leurs locaux qui dépassent l’entendement ils ont reproduit les appartements les plus incroyables disponible sur airbnb pour en faire leur bureau c’est exactement les excès qu’on voyait à hollywood dans les studios ou ce genre de choses il ya 20 ans aujourd’hui c’est cette industrie là qui produit les excès pourquoi google produit des voitures qui se conduisent toute seules ou à des projets pour aller sur la lune alors que ça représente ça représente à peine 1 100e de leurs salariés c’est tout simplement parce qu’ils ont envie de donner le sentiment à l’ensemble des gens qui travaillent pour eux que la à cet endroit en ce moment il se passe quelque chose d’incroyable il se passe du rêve au quotidien et c’est des machines à rêves c’est société de l’économie numérique font énormément rêver plus aucune société de consulting aujourd’hui ne fait rêver qui que ce soit et d’ailleurs ça produit même une forme d’anti sélection et je le dis vraiment en toute amitié pour l’ensemble de mes amis qui sont consulting mais tous mes amis qu’on rejoint une société de consulting après normale sup après polytechnique ou après genre d’école sont tous caractérisés par le fait que c’était les plus pros se re de la promo et ses pales c’est pas le genre de sélection que ces sociétés là on envie d’admettre vous n’avez pas aucune société de consulting dans le top five ou le top 10 envie de se dire finalement tous ces gens qui ont des dossiers scolaires hyper brillant et qui viennent chez moi sont finalement les gens qui avaient le plus peur de se lancer dans l’aventuré entreprenariale alors de l’autre côté donc ça c’est la première pression sur le mark seul le sur l’industrie du consulting en a une deuxième c’est la pression du marché j’ai un ami qui n’est pas là ce soir mais qui m’a beaucoup fait rire en préparant sa je parlais avec lui je lui dis alors c’est quoi le plus gros drame que maclean’s et a vécu sur les dix dernières années m’a dit c’est que le nombre de billets en business class se réduit drastiquement tous les ans dit voilà avant tout le monde pouvait voyager en business class après ça a été juste les partenaires maintenant c’est que les partenaires pour des vols de plus de six heures dit c’est quoi la prochaine étape on va prendre des vols low cost et effectivement ils ont ils ont une pnl qui doivent garder la plus stable possible est l’un des coups les plus faciles à réduire ccc entertainment et et travaux c’est con titi est vraiment cette pression du marché qui fait que les devis passe de moins en moins facilement que les probables sont de plus en plus concurrentiel que aujourd’hui sur des appels doivent vous voyez des choses qui il ya quinze ans était juste inimaginable c’est à dire un appel d’offres qui peut être gagné dans un grand groupe parlera plus peu par une plus petite société que le grand la grande société établie c’est quelque chose qui ne faisait pas sens il ya cinq ans je dirige est une société dans l’open innovation on a été en finale d’un appel d’offres à sanofi pour une mission de consulting et je me souviens très bien de la réaction des achats dix ans c’est la première fois qu’on voit une société de moins de 30 personnes finir face à ibm accenture et mckinsey etc il s’avère que non seulement on a gagné l’appel d’offres mais maintenant ils en font beaucoup plus qu’ils sont très content de l’expérience finalement ils sont en train de se rendre compte qu’à une société de moins 30 personnes elle a pas d’autre choix que sur des livres et parce que d’un seul coup ça devient l’élément vital de cette société et c’est un rapport de force extrêmement différent que celui que vous instaurez simplement pour la marque et pourquoi parce que la pression de marchés a produit un phénomène fabuleux sur le marque sur le marché du consulting sait que les gens attribuent de moins en moins de valeur à la marque ça veut pas dire qu’elle a disparu mais en tribu il ya une tendance à attribuer de moins en moins de valeur à la marque est de plus en plus à la réalité opérationnelle de la valeur ajoutée captée par la mission est de plus en plus les missions de consulting ont besoin d’avoir un et orrit clairement définis et ça ça fait que d’un seul coup les veines l’élément marque a beaucoup moins d’importance puisque l’élément marque c’est quelque chose qui impacte le retour sur investissement d’une on peut se dire ça à moins de retour sur investissement mais la marque est tellement extraordinaire que je suis plus en sécurité les gens achètent de moins en moins ce genre de raisonnement est alors évidemment il y à il ya un autre phénomène magique c’est google il ya eu un monde avant google il y avait un monde avant l’information disponible il ya eu un monde avant le fait que n’importe quel élément de savoir et est disponible à distance de 3 clics et ce monde-là disparus et alors qu’elle est la première conséquence de saab à mon avis c’est que on peut faire une analogie direct entre ce qui va se passer dans le consulting dans les cinq prochaines années et ce qui s’est passé dans la presse dans les 10 dernières qu’est ce qui s’est passé dans la presse dans la presse winter is coming dans la presse on a vu un phénomène incroyable c’est que les blogueurs sont devenus la nouvelle presse le journaliste était sept éléments institutionnels généraliste qui faisait le lien entre le demandeur d’informations et l’information spécialisée depuis que l’information spécialisée est accessible directement aux gens sans aucun intermédiaire les gens préféreront toujours à les lire sur un phénomène donné le blog d’un prof harvard que l’article dans le monde incompréhensible et qui est dont tout le monde se demande comment il a pu être produit par qui que ce soit et à tel point qu’aujourd’hui les journaux sont en train de devenir une commodité que vous voyez émerger de plus en plus des journaux entièrement automatisé au canada il ya la première société de presse qui enregistre 30 % de croissance par mois de lecteurs 30 % de croissance par mois où il n’y a pas un seul journaliste une main dedans et c’est des robots essayé dans le journal c’est pour les journaux sportifs et donc si l’information est en train de devenir une commodité et que si ce qu’on cherche dans les journaux c’est plus l’information mais l’analyse et la valeur ajoutée alors les blogueurs auront toujours infiniment plus de valeur que n’importe quel journaliste bas qu’est ce qui va se passer quand le moindre type ne moindre type dans ce genre là va être disponible au bout du fil au bout deux lits mail ou au bout du forum qu’est ce qui va se passer quand quelqu’un n’aura plus besoin d’un intermédiaire généralistes entre sa question et son besoin d’ expertise et et ça c’est quelque chose qui c’est quelque chose qui change profondément le rapport qu’on peut avoir à la mission de consulting si demain je peux avoir accès quasiment en temps réel à l’information al’expertise à la compétence pourquoi je paierais un intermédiaire si vous regardez structurellement et empiriquement ce qui se passe dans toutes les industries en général quand les gens au choix entre passer par un intermédiaire ou accédez directement et sans la marge de l’intermédiaire préfère toujours le directement et alors qu’est ce que ça fait c’est à fait que finalement le consulte il ne disparaît pas la description dans le consulting ne vient pas du fait qu’il y ait de moins en moins de consulting en fait il y en a de plus en plus le consulting est en train de devenir une forme transactionnelle entre deux paires entre entre deux entités une de personnes de société ou une personne est une société qui vise simplement à fournir un travail on est en échange d’un prix et cette forme transactionnelle n’a plus besoin d’une structure qui protège ce que les gens n’ont plus non plus cette peur de se dire finalement j’ai besoin qu’on paye un salaire tous les mois les gens et admettre de plus en plus l’idée qu’ils peuvent prendre un risque sur leur revenu il ya même un nouveau phénomène j’appelle les ovidés consulting vous avez forcément des années dans ce genre là j’ai des amis qui ont la quarantaine passée et qui font du consulting trois mois par an à chaque fois qu’ils sont à découvert ils ont ils ont ils ont réduit leur mode de vie ils ont réduit leur train de vie ils font des start up ou je sais pas quoi ils voyagent ils font ce qu’ils veulent et et temps en temps il on a besoin d’argent parce que il ya plus d’argent et donc ils font une mission 3 mois 6 mois laprise arrête à nouveau pendant un an il recommencer et est en fait ces gens là vont prendre directement la chaîne de valeur qui était réservée autrefois aux grands acteurs du consulting alors faisons un zoom sur une start-up vraiment très intéressante qui s’appelle clarity qui connaît clarity si lever la main si vous connaissez clarity hockey deux personnes je pense que des oripeaux yvon dans un an va tous connaître concept ça alors que la russie a été créé il ya un an à peu près je crois je suis plus très sûr de la date mais à vérifier même sens que ça va pas beaucoup plus qu’un an clarity à une mission extrêmement simple c’est de connecter des gens qui ont un besoin d’ expertise avec les meilleurs experts du monde et alors clarity veut bien partager avec nous ce soir une métrique le mois dernier ses 12000 cole dans 47 pays on parle d’une entreprise qui a à peine un an douze mille cole dans 47 pays donc comment ça fonctionne c’est extrêmement simple vous allez sur l’app vous posez votre question vous cherchez par mot clé donné une liste d’experts qui vous est proposée vous en choisissez un cet expert va vous rendre disponible son agenda vous allez voir le moment où tous les deux vous êtes libre vous allez mettre un slot plus ou moins longs 10 minutes 20 minutes une heure deux heures ensuite la personne va accepter ce lot vous allez avoir le rendez vous soit par visioconférence soit par téléphone et vous allez être facturé à la minute par un pricing qui est librement déterminés par le consultant et donc il ya des consultants plus ou moins cher vous allez mark cuban sur cette plateforme vous pouvez parler pour 1200 $ de la minute avec mark cuban côté de ça vous avez des jeunes entrepreneurs ils ont pris un premier segment de clientèle extrêmement spécifiques sont des entrepreneurs de la vallée ils ont ils ont commencé par une niche et ils vont commencer à s’étendre alors certains d’entre vous vont me dire oui mais on connaît déjà tout ça c’est jean j -c svp c’est toutes ces sociétés où on appelle wimille ya une différence fondamentale c’est que au bout de la ligne là vous avez pas des gens dont l’expertisé est extrêmement limitée ou généraliste vous reparler à mark cuban pour 1200 $ de l’heure de la minute mark cuban milliardaire il a racheté jusque quelle équipe de baseball ou de football il a une carrière extraordinaire et 20 minutes avec un type comme ça peut changer beaucoup de projets et à côté de mark cuban vous avez tous ces anonymes qui sont des experts très pointue et quand vous allez sur cette plateforme vous parlez pas un expert généraliste vous savez quel article il a écrit dans quel domaine il est réputé vous avez même plus sur chaque personne sa notation par rapport à son attitude sur la plateforme et ses missions passée donc il ya une transparence de prestations extraordinaires si quelqu’un a une mauvaise expérience il peut l’indiquer et tout ça fait que en fait clarity est en train de devenir l’intermédiaire de confiance entre tous les gens qui ont une question et tous les gens qui cherchent une mission et qu’est ce qui se passe sur clarity mais bah en fait aujourd’hui une 10 10% des call finissant missions de consulting et donc qu’est ce qui s’est passé en un an tout le monde est en train de réduire son prix à la minute sur clarity à ce que tout le monde est en train de comprendre qu’en fait ça c’est même pas une plateforme pour faire du consulting c’est une plateforme de liddes et de distribution pour les consultants donc demain quelqu’un qui veut se lancer comme consultant à son compte va avoir quelque chose d’extraordinaire c’est un intermédiaire de distribution c’est quelqu’un qui peut tout de suite vous connecter et regarder quel effet les intermédiaires distribution ou sur internet pensez facebook avant facebook quand vous vouliez lancer quelque chose il fallait investir de façon monumentale dans la publicité aujourd’hui vous avez des vidéos comme gamme style qui atteigne le milliard de vues en moins de six mois en terme de distribution si universal music avait voulu faire atteindre le milliard de cd vendus je peux vous dire que le budget aurait été au delà de la capitalisation de universal elle même ça n’aurait pas fait de sens comme projet aujourd’hui vous avez des intermédiaires de distribution qui permettent cette force de frappe à l’information utile aujourd’hui ce que clarity en train de bâtir c’est exactement la même chose dans une micro communautés et pensez-y parce que finalement aujourd’hui les plus grands consommateurs du consulting sont fortune 500 mais au delà du fortune 500 il ya un marché beaucoup plus grands qui est le fortune 5 millions c’est ces 5 millions d’entreprises qui ont besoin tous les jours de service qui ont des questions stratégiques qui ont des questions de logistique qui ont des questions d’haïti qui ont des questions d’opérations de recrutement et qui aujourd’hui ne font pas appel aux sociétés de consulting et qui d’un seul coup vont avoir accès aux meilleurs cerveaux du monde à la demande quel est l’impact de sa l’impact de ça c’est qu’ils vont devenir beaucoup plus performant normalement s’ils deviennent beaucoup plus performant de plus en plus de pays et de challenger vous représenter une menace directe pour les grandes entreprises et ce phénomène de dominos un peu prospectifs fait un petit peu de science fiction mais finalement j’ai pas l’impression de m’appuyer sur des hypothèses si irréaliste que ça c’est du déjà vu on l’a vu dans l’industrie de la musique on est passé de 50 milliards à 5 milliards en 10 ans on l’a vu dans la presse aujourd’hui google a plus de revenus dans la publicité que l’ensemble de la presse américaine réunit il n’y a pas de raison qu’on ne voit pas aussi dans une industrie comme le footing finalement ce qui a de plus en plus de valeur ajoutée à savoir le savoir la connaissance de l’intelligence la précision et les expertises ont de moins en moins besoin d’infrastructures pour les supporter et alors il ya quelque chose qu’il faut comprendre sur la destruction c’est que la disruption n’a jamais besoin de commencer avec une meilleure qualité que ce qui existe déjà je me souviens il ya il ya quelques années sur la question de la veille pipi la voie par l’internet je me souviens d’une discussion avec des ingénieurs d’orange 18 mai la volpe eyed peas ça ne marche pas ah bon je vous serai sûr je vais utiliser ça marche pas bien oui oui mais ça marchera jamais ah non mais je vous assure ça fonctionne bien et c’était un dialogue de sourds pendant une heure et en fait des années après j’ai compris ce qu’il voulait dire ce qui voulait dire c’est mais de toute façon la veille pabbi ça marche pas aussi bien que les réseaux des réseaux qu’on a les réseaux natif mais le problème c’est qu’il n’est pas là l’enjeu évidemment que sky coupe toutes les 15 minutes que c’est insupportable d’avoir l’image brouillée d’avoir le son on n’entend pas très bien effectivement le téléphone est d’une qualité bien meilleure mais l’enjeu il est pas là l’enjeu c’est que c’est gratuit si une disruption arrive avec dix fois moindre qualité mais un pricing cent fois aux mille fois moins cher il n’y a aucune raison pour qu’on ne préfère pas et est aujourd’hui si l’argument c’est de dire que les grandes sociétés de consulting sont capables de produire une qualité de travail et une qualité de rendu qu’aucun consultant indépendant est capable de produire certes j’en ai je n’en doute pas une seconde mais l’enjeu il n’est pas là l’enjeu et à quel point cet arbitrage entre cette qualité et la nécessité constante de réduire les coûts et de devenir plus compétitifs lequel des deux va l’emporter et alors il ya un cas qu’on est en train de vivre en ce moment et qui je pense est une très très bonne analogie avec ce qui va se passer dans le consulting c’est le cas airbnb alors pour ceux qui connaissent pas airbnb si vous partez bientôt en vacances vous invite vraiment là-dessus ça vous permet de louer une chambre chez l’habitant ou de louer un appartement pour vos vacances vous séjour professionnel etc quand airbnb a commencé je me souviens très bien des discussions des investisseurs c’était mais ça n’a jamais marché qui peut être assez dingue pour aller louer une chambre chez un inconnu c’est pourquoi faire enfin vous imaginez qui peut être assez dingue pour encore pire accueillir un inconnu chez soi va ravager votre appart il va il va mal se comporter il va il peut être potentiellement violents voleurs et des risques tous les gens imaginaient cinq ans plus tard airbnb produit un nombre de nuitées impressionnant est en croissance constante tous les mois qu’est ce qui s’est passé ces trois choses première chose c’est que beaucoup de gens avaient besoin d’airbnb comme complément de revenu pour payer le crédit immobilier qui était devenu trop cher à payer ça c’est la première étape deuxième étape les gens sont en train de se rendre compte que finalement l’expérience tant vantée des hôtels où on est soi disant bien traités bien accueilli extraits d’ a finalement était très average par rapport à la bonté moyenne des gens parce qu en fait contrairement à ce qu’on croit la personne moyenne en fait t’es sympa avenante accueillante et tous les gens qui commencent à utiliser avec des ennemis sont revenus aux gens mais en fait c’est génial j’ai un cadre beaucoup plus sympathique et puis la troisième chose c’est qu’en fait il ya tellement de concurrence que c’est moins cher c’est moins cher pour une qualité de service bien meilleure et donc ces trois phénomènes combinés ont fait que aujourd’hui qu’est-ce qui se passe les hôtels sont de plus en plus de mal à ça à résister à la concurrence d’airbnb et aujourd’hui les hôtels ont besoin de airbnb est aujourd’hui des hôtels commencent à mettre des chambres en concurrence par rapport aux appartements sur airbnb et vous voyez comme une distribution qui arrivent par le plus bas du marché parlent de hand peut finir par attaquer leur haine du marché et que les gens se disent on peut plus ignorer cette plateforme parce que 15 ou 20 millions de personnes s’y connectent tous les jours et aujourd’hui qui ont par exemple la première ville où ça a commencé c’est berlin vous pouvez regarder berlin si vous allez sur le sur le airbnb à berlin vous verrez qu’on vous propose à la fois des hôtels vous propose aussi des chambres chez l’habitant et on vous propose des appartements privatif à louer et les trois sont mis en concurrence sur une même plateforme imaginez si demain les cerveaux sont mis en concurrence exactement de la même façon sur une plateforme et airbnb c’est arrivé en moins de cinq ans il n’y a pas de raison que clarity fasse pas ou un autre parce que je vous ai cités que l’arrêter parce que parce que je trouve que c’était le mieux exécuter et que c’est le plus beau et c’est mémé des équivalents de clarity en ce moment il en apparaît un tous les mois et qu’est ce qui va se passer si l’un d’entre eux devient le airbnb du cerveau qu’est ce qui va se passer pour toute cette industrie quelle quel va être l’impact c’est très difficile à dire mais en tout cas je pense que c’est encore plus difficile à ignorer alors il ya un autre phénomène assez amusant sur le marché de consulting sait que en plus de toutes ces tendances micro et macro il ya il ya une conséquence organique en fait à la à la structuration du marché du consulting sait que beaucoup de consultants ne nous reste pas consultant toute leur vie ils finissent par rejoindre des grands groupes et finissent par devenir des cadres supérieurs et des cadres dirigeants et alors ça à deux impacts le premier c’est que ces gens finissent par devenir cadre supérieur ou cadres dirigeants avec un ensemble d’outils qui avant n’étaient pas disponibles et qui maintenant sont disponibles leur permettant de continuer lors leur travail et leur valeur ajoutée de consultants sans passer par des consultants et la deuxième chose c’est que la plupart de ces gens sont aussi engagés pour justement ne plus avoir besoin de consultants extérieurs c’est l’un des premiers arguments à leur recrutement on va embaucher un makiese si vous avez trappe dépenser beaucoup d’argent schématiser c’est quelque chose que j’ai vu moi j’ai moi même je l’ ai vécu je travaille pour une société de consulting je me suis fait recruter par une grande société qui a dit ben coûtera quand même vous font croire scherb notre pays un salaire que te payer de payer les trois quarts de frais qu’on comprend pas et alors l’autre conséquence assez que non seulement beaucoup de consultants deviennent des cadres dirigeants mais surtout beaucoup lancent leurs propres boutiques il n’y a jamais eu autant de sociétés de services qui est qui sont créés on est en train de vivre une révolution entreprenariale incroyable qui fait que les gens dont de plus en plus envie de créer leur travail plutôt que chercher un travail ou même trouver un travail et ça ça fait que demain on va avoir ce marché complètement fragmentée où l’ensemble des ressources disponibles ne pourra plus être connu et alors il ya un acteur qui s’est positionné là dessus de façon extraordinaire et qui entra en fait de véritablement capter ce marché de devenir l’intermédiaire de confiance c’est linkedin souvenez vous comment ça fonctionnait avant linkedin j’étais trop jeune mais mais avant linkedin il y avait il y avait beaucoup vous avez énormément de travail à faire pour vérifier les références le bac le background d’où venait la personne qu’est ce que la personne avait fait aujourd’hui n’importe quel inconnu qui vous contactent par linkedin vous pouvez en trois minutes savoir qui il est ce qui fait avec qui il est connecté qu’il connaît d’ailleurs la plupart d’entre vous vous avez été invité par linkedin le succès même des barbares attaque démontre la puissance du fonctionnement de linkedin et la plupart des e-mails que je reçois de cold email le premier réflexe que j’ai c’est d’aller voir qui est la personne sur linkedin avant les c’était un privilège réservé au président des états unis maintenant n’importe qui a essayé à sa disposition en ligne alors c’est le sujet un peu troublant du moment mais mais mais véritablement cette fragmentation est possible et les gens n’ont pas peur de créer leur micro firme de consulting parce qu’ils savent qu’ils seront trouvable ils savent que la distance en l’autre leurs clients potentiels et l’exécution de leur prestation n’est pas un gouffre qu’on peut pas résoudre pourquoi parce que des plates formes d’intermédiation comme linkedin ont capté deux cent millions 300 millions et bientôt 400 millions professionnels alors prenons les missions fondamentales telles que je les vois et je serai très intéressé de d’avoir votre opinion là dessus mais on m’a toujours dit que l’un des promus l’une des premières valeurs des consultants c’était d’aider les entreprises à travailler au delà des silos et au delà des baronets c’est que la plupart des entreprises sont sont organisées dans ces silos extrêmement étanche qui ne communiquent pas entre elles qui ont beaucoup de mal à se coordonner et que les consultants sont la solution magique à ça alors là le problème c’est que on est en train de vivre une disruption j’ai mis trois exemples mais j’aurais pu en mettre des centaines vous avez asa natrel hop audio salesforce je passe vous en connaissez d’autres mais mais mais les outils collaboratifs en ligne pour aider le travail dans les entreprises ont explosé les fameux réseaux sociaux d’entreprises ont explosé dans les cinq dernières années alors effectivement dans les très grandes structures les gens sont relativement frustré en se disant bronze je passe certain que ça sert à grand chose je suis pas sûr que ça énormément améliorer la communication interne mais dans toutes les structures intermédiaires par exemple asana 7 alors asana c’est une société qui a été fondée par l’un des cofondateurs de facebook et qui aujourd’hui à une centaine centaines de milliers de clients à travers le monde et asana expliquent ils ont fait une étude sur leurs 500 meilleurs clients et ils ont découvert que les que les 500 meilleurs clients avaient réduit par trois le nombre d’heures en réunion et en coordination et on parle d’entreprises entre 100 et 500 employés qui est vraiment le le coeur de cible de asana ont ils n’ont pas encore trouvé comment on fait ça dans dans une structure de 20000 ou trente mille personnes mais le asana n’a que deux ans ce que je vous invite vraiment à faire c’est projetez vous qu’est ce qui va se passer quand razana aura dix ans de travail derrière lui quand on voit les progrès d’ergonomie qui ont été faits dans la collaboration sur les cinq dernières années et qu’on se projette simplement sur les cinq prochaines années on a de bonnes raisons d’être optimiste deuxième mission c’est de travailler au delà de la hiérarchie alors je sais ça effectivement il ya il ya des entreprises où il ya énormément de distance entre le stagiaire est le décideur il ya énormément de couches intermédiaires et pendant longtemps les consultants ont été vues comme ces personnes qui savaient aller en profondeur dans la structure est remonté l’information pertinente mais alors ça le problème c’est que on est en train de vivre une révolution culturelle de ce point de vue là le monde est de plus en plus flat c’est de plus en plus dur de contenir les stagiaires jeu j’ai récemment récemment j’ai entendu cette anecdote je vais pas citer l’entreprise mais mais un dirigeant d’une grande entreprise française nous raconter ici que récemment il avait reçu un email d’un de ses stagiaires et qu’ il n’a trouvé ça offusquant pendant deux heures et puis il a fini par l’irl email et puis il a fini par rencontrer stagiaires et puis la promenade hier parce que finalement cédé mais pourquoi ce type est stagiaire ça n’a pas de sens et et je pense que ce genre d’histoire qui aujourd’hui font des bonnes histoires de salon font des choses qui sont merveilleuses qu’on peut se raconter entre nous qui nous font rire vont devenir de plus en plus des histoires courante parce que la légitimité d’expérience est en train de disparaître la légitimité qui vient du fait qu’on a passé plus d’années à faire quelque chose plutôt que quelqu’un d’autre va disparaître n’oubliez pas qu’on est en train de vivre un phénomène historique majeur pour la première fois une jeune génération en sait plus que la génération précédente à propos du monde qui nous entoure tout ce qui se passe aujourd’hui dans l’internet dans le numérique dans tout ce qui aujourd’hui attaque fondamentalement les chaînes de valeur de beaucoup de grandes entreprises vous avez plus de chances d’avoir une explication simple et rationnel chez quelqu’un de moins de 25 ans que chez quelqu’un de plus de 50 ans et en plus je dis moins de 25 ans parce que je suis un peu plus vieux et même moi je vis au quotidien avec les startups cette difficulté majeure à maintenir le rythme de compréhension des innovations qui arrive quand vous êtes dans cette industrie votre peur et de dépasser je vous c’était juste une anecdote que j’adore j’ai un petit neveu qu’à 15 ans et l’année en fois je regarde par dessus son épaule et je vois son ordinateur et je voi l’ensemble des fichiers de son ordinateur dans un seul dossier vierge la trappe j’ai dit mais tu veux pas me ranger ton ordinateur il me regarde avec des yeux et dit mais pourquoi je rangerai mon ordinateur comment tu fais pour trouver quelque chose eh ben je cherche sur le moteur de recherche et j’ai vécu un choc de paradigme la génération de transition moi j’ai connu les exposés en bibliothèque moi j’ai mon ordinateur est organisé comme une bibliothèque il ya des dossiers des sous-dossiers desous classement mais c’est la façon la moins efficiente de ranger des données à l’ère où les moteurs de recherche ont complètement bouleversé ce paradigme et on parle d’un jeune garçon car grandi dans ce paradigme qui voit pas pourquoi il établirait la moindre hiérarchie alors qu’aujourd’hui le moindre moteur de recherche qui permet de retrouver en moins de trois minutes l’application ou le logiciel qui cherchent et cette petite anecdote que je vous raconte elle est très importante parce que les changements de paradigme c’est ce qui fait qu’à un moment qu’on prend plus le monde qui nous entoure et le problème c’est qu’on ne peut pas l’arrêter la vague la vague elle a déjà commencé elle est déjà là s’attaque à énormément de domaines et pourquoi pas le consulting pourquoi le consulting serait une industrie par n’est après tout alors dernier point c’est forcing decision-making ça c’est ce qui est un des éléments importante pourquoi faire appel la société de consultants on va pouvoir se mettre d’accord et et enfin prendre une décision et alors finalement c’est quelque chose qui se heurte à une nécessité un besoin qui semble de moins en moins nécessaire grâce à la culture de la country bovetti il ya de plus en plus de gens qui un jour dans leur vie ont créé leur entreprise et s’il ya un élément que vous apprenez un jour en ayant créé votre entreprise c’est à être responsables des décisions que vous prenez parce que dans une grande entreprise vous pouvez être promue pour avoir fait de grandes erreurs mais d avoir fait en rythme et bien vous on peut vous dire bravo pour le travail accompli quand vous avez votre propre entreprise ne marchez vous dira jamais bravo pour le travail accompli quand vous créez votre entreprise vous êtes face à une réalité qui est une méritocratie où vous êtes simplement juger par le temps et l’argent des gens soient les gens vous accorde du temps sur les gens vous accorde dollar mais personne vous avez vous accordera de la bienveillance et cette culture de la responsabilisation et cette culture de la conte poétique qu’on retrouve dans les start up se dit sim de plus en plus au fur et à mesure que ces gens sont acquis par les entreprises et ce à sa rencontre c’est une force extrêmement fortes à l’encontre de l’idée qu’il faut quelqu’un d’extérieur pour nous aider à prendre une décision finalement le syndrome du nautic 21 qu’on a retrouvés dans les équipes techniques et de plus en plus présents dans les équipes de management dans le note decided rire on estime qu’on a de moins en moins besoin et ça c’est vraiment une c’est je pense l’une des forces fondamentales des cinq ou dix dernières années concernant le management de beaucoup de structures et il ya des très grandes entreprises qui fonctionnent comme ça je pense que apple est l’un des exemples appel à une structure qui s’appelle la dr sy direct responsible individuel où vous avez une sorte de classeurs énorme vous pouvez savoir qui est responsable de quoi par tâche à l’intérieur d’apple et il ya toujours qu’une seule personne jamais y avoir deux personnes c’est un peu comme sur un bateau sur le pont d’un bateau quand un officier rente l’officier inférieur sort jamais deux officiers supérieurs sur le pont apple c’est un peu la même chose et cette culture de la comptabilité se passe extrêmement bien du conseil extérieur le dernier élément d’un à mission critique c’est que pendant très longtemps les consultants avait le monopole du data driven c’était les gens qui pouvaient venir et dé sensibiliser et d rationaliser une situation pourquoi parce que il avait une culture de la création de l’analyse et de la communication de data le problème c’est que les dates à 1 il y en a de plus en plus d’eux elles sont de plus en plus facilement disponibles aux décideurs et ça c’est pareil si une révolution des outils alors premier startup génome projet que je sais pas si vous connaissez mais c’est une entreprise alors c’est assez marrant parce que c’est encore une fois c’est un acteur qui commence par une niche et qui si vous tracez le vacuum de ce qu’ils peuvent devenir c’est extrêmement intéressant mais start up genome project à commencer par la neige de dire la plupart des start-up prennent des décisions irrationnelles parce qu’elles n’ont pas de bonnes métriques de décision donc qu’est-ce qu’on va faire on va modéliser on va numériser des centaines de milliers de start up à travers le monde et quand vous fondez votre star faibles ils sont capables de vous dire sur l’ensemble des décisions vous prenez si vous êtes en track ou pas combien je paye mes ingénieurs je paye mes ingénieurs 80 mille par an en moyenne bon ben c’est trop c’est pas assez les bois du secteur ayant la même disponibilité de talent pays temps et l’ensemble de ces informations est dans un dashboard que n’importe quel si on peut utiliser et donc l’intelligence artificielle prend le relais sur 80% des missions de consulting et 80% des mentors start-up ces types là sont en train de mordre se numérise et l’accompagnement des start up par la donnée par l’intelligence artificielle et une fois que vous avez conquis cette micro niches qu’elle est intéressante cette micro niches et à conquérir les startups parce qu’elle est extrêmement médiatique aller très glamour elle porte la prochaine génération donc stratégiquement c’est pas idiot de commencer par ça mais maintenant imaginez que vous faites tout le reste fait l’industrie les restaurants les hôtels vous prenez tout l’ensemble des données et voulait transformer en actionnable pour les dirigeants vous imaginez l’ensemble des missions qu’ils perdent ne serait-ce que même leur pertinence simplement par l’existence de start-up genome project alors ça s’appelle pas de génomes project pour rien c’est parce que je n’en rider c’est véritablement qu’il existe un génome des projets à succès à un adn du succès j’ai pas s’ils vont réussir ou pas c’est vraiment très tôt pour le savoir aujourd’hui ils ont seulement cent mille clients dans le monde cent mille start up c’est un début mais c’est extrêmement intéressant deuxième cmx panel a remis ce panel c’est le leader de l’information pour les sociétés web aujourd’hui n’importe qui dirige une société web à l’ensemble des tableaux de bord de son activité pertinente disponible et il peut prendre à partir de ça des décisions de décisions data driven et en plus ce dernier outil pâle en tire plus utilisé dans les grandes entreprises qui permet en fait de prendre plein de base de données non structurées et les structures et dans un lieu unique afin de prendre des décisions data driven et de donner une interface compréhensible aux humains pour pouvoir interpréter manipuler et gérer ses données et sa c3 exemple il ya plein d’outils je vous en ai plein de business intelligence etc aujourd’hui de plus en plus de sociétés prennent des décisions data driven sans aucun intermédiaire de plus en plus les stratégies big data et les stratégies data driven sont un élément clé de la gestion des entreprises alors dernière mission fournir des idées et de l’innovation pendant très longtemps il ya un livre il ya un livre que j’avais lu quand j’étais très jeune qui expliquait que le travail d’un consultant c’était 2 c’est comme les abeilles c’était de d’aller dans une entreprise de prendre le pollen et de l’emmener au loin et décimé d’entreprise en entreprise et le problème c’est qu’aujourd’hui l’information va beaucoup plus vite que n’importe quelle mission d’information de consulting peut produire et la formation et l’innovation et les idées sont en train de devenir une commodité d’ailleurs il ya une profession dans laquelle on voit ça c’est la banque d’affaires ce que la banque d’affaires offre de plus en plus de missions conseil prospection innovation parce que il se rémunère sur le capital et il se rémunère sur les transactions en capital est ici et si les banquiers d’affaires le font de plus en plus facilement et le font de plus en plus profondément c’est parce qu’ils ont le sentiment que cette information est de plus en plus facilement accessible et je veux dire prenez prenez youtube ted il y en a plein mais imaginer quelque chose comme ted ce que ça a changé dans notre monde aujourd’hui n’importe qui peut les sûr ted et à voir les cerveaux les plus brillants du monde expliquant sur quoi ils sont en train de travailler pour les dix prochaines années sur youtube pour serra par exemple qui est qui et un mook massive online open course à lever 43 millions avant-hier et le but de course et racé d’aller filmer les cours de toutes les universités les plus prestigieuses du monde et les mettre en ligne disponible gratuitement aux gens avant une consultation avec un prof de harvard ça pouvait coûter très cher aujourd’hui un stagiaire peut aller en ligne avoir une consultation avec un prof d’arabe peut même lui poser des questions si la question est suffisamment pertinente alors à sera au botté par les gens et il y répondra et avoir l’information et la synthétiser la rendent aujourd’hui c’est accessible un stagiaire c’est plus c’est plus une question de carnet d adresses c’est plus une question de connexion c’est plus une question de réseau c’est véritablement simplement une question de pertinence et de travail sur l’information qui est déjà disponible ce qui change beaucoup de choses et assaillants ya un phénomène encore plus large qui est l’open innovation qui en fait c’est toutes ces plateformes qui vous propose de résoudre vos problèmes en échange d’une somme d’argent donnée alors moi j’ai dirigé l’une d’elles un des leaders c’est le numéro deux au monde dans l’open innovation y pioche et alors il ya quelque chose de fascinant dans ce domaine là c’est que c’est un domaine qui marche super bien c’est un domaine qui résout plein de problèmes mais c’est un domaine qui n’arrivent pas à trouver de business model pourquoi je vais vous expliquer l’histoire typique l’histoire typique c’est que vous avez un client qui vous explique à ce problème là je prêt à donner des millions de dollars pour le résoudre des millions j’ai même eu un problème à 5 millions de dollars vous prenez le problème vous le mettez en ligne vous balancer la compétition à des milliers de gens à travers le monde vous recevez des centaines de solutions ces solutions sont travaillés discuter en groupe à la fin vous avez un rapport le client prend le rapport et c’est toujours la même phrase non mais je vais pas pu cinq lignes bon pour ça c’est pas possible que ce soit aussi simple et vous n’imaginez pas comme cette histoire se répète à nouveau et à nouveau et à nouveau et moi j’ai mis trois ans à comprendre qu’ils avaient plus de valeur dans l’info qu’est ce que j’aurais dû facturé c’était l’organisation de la compet par la résolution du problème et le problème et corfou dit aux gens que vous avez organisé cette compet vous savez ce qui se passe les ouvrent leurs propres sites de compétition d’un seul coup le web au sahara fait sap tendance avec sa saison prix et vous prenez tous les acteurs qu’ils soient innocentive nine sigma y pioche l’ensemble des acteurs de l’open innovation on n’a pas un bon chiffre d’affaires d’école et ils sont tous victimes de cette situation et je pense que ça montre profondément que si l’attrait de la marque disparaît dans ce secteur il va pas rester grand chose comme valeur si les gens arrêtent de penser que et encore une fois le grand problème c’est que c’est une industrie qui est extrêmement dépendante de grands comptes qui n’ont pas un alignement parfaitement rationnel avec ce qui commande beaucoup de grands comptes vous explique que s’ils font appel à ces services là c’est parce qu’ils ont besoin d’un faire valoir c’est parce qu’ils ont besoin d’une réputation las ils ont besoin de quelqu’un de porte la responsabilité des décisions qui vont prendre mais tout ça résiste très mal un marché où les grandes entreprises sont de plus en plus attaqués alors est un autre élément c’est que finalement si vous regardez les nouveaux acteurs émergent dans le consulting qui sont en train de devenir géant frog design et à idiot par exemple pour en prendre que deux qui connaît à idiot ici ça commence à vraiment plus connus mais made you c’est quand même une histoire extraordinaire donc à idiot pour ceux qui connaissent pas c’est une société de design qui a été fondée par deux frères c’est quand même les gens qui ont mis au point la souris d’apple ils ont mis au point des milliers d’objets d’ailleurs je vous invite à regarder un film en ligne sur youtube gratuitement qui est le film qui a fait connaître heidi au monde en 1996 il s’appelle shopping cart bahia idiot on fait un idiot prend le challenge de mettre au point en une semaine un chariot de courses nouvelle génération pour les supermarchés est en fait un idiot s’est transformée en société de conseil en stratégie pourquoi parce qu’ils ont fait la fusion entre la stratégie et l’exécution de sa stratégie à idiot est un acteur qui prétend pouvoir vous expliquer comment améliorer la valeur dans votre chaîne de production et dans votre chaîne de valeur et en plus d’implémenter les outils nécessaires à l’amélioration et à l’implémentation de ce succès là et c’est ils appellent ça le design thinking ils ont un succès incroyable et même une école là qui vient d’ouvrir à paris sur dancing c’est extrêmement à la mode tout le monde en parle c’est pas pour rien il ya il ya un vrai attrait et je vous citais une histoire à idiot que je trouve extraordinaire c’est une mission à guillaume burger king ou burger king a mis en compétition à dio et un une société de conseil plus classique sur la question du milkshake comment améliorer les ventes de milkshake aux états unis donc la première société la société de consulting classique a fait des interviews des clients a fait du positionnement à changer la recette a changé la marque a travaillé avec des agences de communication pour faire des clips qui améliore le la perception que les gens ont des milkshakes vendus par burger king donc ça c’est la première mission c’est ce qu’on voit très classique de d’une mission sur un produit qui est un peu délaissé et qu’on veut faire revivre à idiot à fait autre chose a dit oh ils ont été interviewés tous les gens qui achetaient un milk shake your death plantes et ils sont partis on dit aux gens pourquoi tu achètes un milkshake est idiot s’est posé la question quel à quoi sert le milkshake quel job le milkshake et c’est de résoudre et les gens expliqué voilà j’ai pour aller au bureau le matin j’ai un commune très long et j’ai pris mon petit déjeuner tôt j’ai pas envie de me gâcher mon déjeuner donc j’ai besoin d’avoir quelque chose qui me tient au ventre et que je peux boire suffisamment longtemps puisque mon trajet dure une heure une heure et demie entre chez moi et mon travail et donc à idiot a changé la recette du milkshake à densifier la recette du milkshake pour que ça tienne plus au ventre ils ont fait les deux ils ont fait cette campagne de marque et ils ont fait cette campagne radio où ils ont simplement changé la recette c’est idiot qui a explosé les résultats puisque burger king vent + 30 % + 40 % mitschek parce que les milkshakes par radio rays résolve le problème pourquoi lé en fait les gens les consomment principalement et vous voyez cette approche elle et elle est symptomatique de la façon de faire des idiots parce que c’est des gens qui sont venus dans le marché de consulting en dix ans le but du jeu n’est plus d’être des généralistes venant faire des synthèses le but du jeu c’est d’être des designers on peut comprendre la mécanique profonde quel que soit le domaine et on devient des experts aux méthodes d’innovation et à l’implémentation de ces méthodes puisque c’est idiot lui même qui a été travaillé que des cuisiniers pour améliorer la recette et je vous épargne la façon dont ils ont amélioré la recette puisqu’ils l’ont pratiquement jamais goûté cette recette dont simplement divisé les quartiers en sous groupes et ils ont vu dans quel quartier quelle recette fonctionne et ils ont mis en concurrence des centaines de cuisine et donc même jusque là en fait ils ont profondément réinterroger la façon dont on peut produire quand mcdonald’s a changé la recette de ces big mac ils ont été voir un grand chef vous donnez la grande différence de perception entre entre ces deux mondes et le problème c’est que enfin du moins davantage que idiot a c’est que ahidjo à une politique de facturation très agressif sur ses clients sont la valeur ajoutée produite et parce qu’ils sont toujours capables de ramener les missions qu’ils font à un élément de héros est extrêmement objectivables alors juste pour conclure et je pense que c’est l’idée la plus profonde et c c’est la thèse sous jacente depuis le début et c’est la thèse ou sans doute on sera pas d’accord mais c’est un élément très important de la philosophie de famille c’est que je pense que de plus en plus les grands groupes vont être attaqués dans leur mission fondamentale et on va avoir de plus en plus de mal à résister à l’ensemble des acteurs de niche entrepreneuriaux qui apparaissent quand un manager dans un grand groupe et un entrepreneur l’entrepreneur sera toujours plus motivés et que l’opportunité entreprenariale et une est de plus en plus une opportunité de niche il vaut mieux rendre un petit nombre de clients extrêmement satisfaits extrêmement satisfaits que d’avoir un grand nombre de clients qui sont ambivalents par rapport à ce que vous produisez elle est là l’opportunité entreprenariale et que l’ensemble de la valeur ajoutée va de plus en plus être produit par des sociétés qui vont capter des marchés plus ou moins grand mais ce sera toujours des marchés de niche vous avez des marchés de niche géant apple est un acteur de niche géant mais ça reste un acteur de niche apple n’a jamais mis de clé usb sur son iphone c’est un choix délibéré par rapport à la niche qui représente pourquoi parce que aujourd’hui face à la concurrence et face au fait qu’il n’a jamais été aussi facile de créer une entreprise des milliers d’acteurs sont en train d’émerger aujourd’hui la concurrence allait plus vis-à-vis de coca cola par exemple vient de faire un partenariat avec start up week end et le 6 août coca cola dit la concurrence de coca sait depuis très longtemps c’est plus pepsi la concurrence de coca c’est les milliers de marques qui apparaissent tous les ans sur des micro-niches de boisson qui captent notre valeur sur l’ensemble des marchés qu’on avait réussi à conquérir et on a besoin de comprendre ce phénomène et on a besoin de le capter pour être beaucoup plus agressif dans notre approche est dans notre fragmentation la question c’est est-ce que coca pourra résister à cette vague ou pas on verra merci beaucoup je suis