quand bonsoir à tous alors je m’appelle oussama a marché la chance d’être l’un des co fondateurs de the family est en fait l’idée aujourd’hui c’est de regarder ensemble les tendances et les transformations avec un focus extrêmement silicon valley moi je suis toujours très gêné quand on demande de faire des spurs pectives et des tendances parce que malheureusement c’est rare de trouver des sociétés françaises qui prennent vraiment de phase donc en génère des sociétés françaises et quelques rares qu’on a on les invite donc vous avez la chance d avoir donc je vais pas parler de ces sociétés là je vais vraiment parler d’eux dans chacune des sous branches de la finance qui sont aujourd’hui les leaders de la description et pourquoi il attaque ses marchés et comment il attaque ses marchés alors la finance est une industrie extrêmement intéressante du point de vue du venture capitalists et du point de vue de l’investissement aux start-up parce que c’est une industrie où l’opportunité et géante en général si vous regardez le web comme sonné c’est à dire les google et yahoo etc en général les leçons des structurations ou wintek os x que vous avez google qui a gagné le marché du moteur de recherche c’est très dur il faut il faut dépenser 10 milliards faut être microsoft pour avoir une chance de pouvoir gagner 5% 10% 15% des marchés la finance est une industrie de de la longue tête géante vous êtes des gens ils sont dans des niches et ils font plusieurs milliards par an parce que l’opportunité financière mondiale elle est immense et vous savez on fait souvent le reproche journalistique l’économie réelle économie de spéculation etc j’ai pas très envie de rentrer dans ce débat là mais ce qui est sûr c’est que l’opportunité financière et l’opportunité que la plupart des start-up vise vise à la fois ce qu’on appelle l’économie réelle et à la fois l’économie spéculation va le voir et dans les deux cas en fait ça a un impact extrêmement réel c’est que ça crée des emplois ça crée de la valeur sacrée de la richesse et tout ça fait que c’est une industrie incroyablement active alors ça ça date pas de ça c’est peter tylenol minsk je crois qu’on est en 99 là c’est le lancement de de paypal et tous les cycles venture ont connu leurs géants financiers c’est assez rare que par cycle vous ayez à chaque fois une boîte réussi dans un secteur donné la finance c’est vraiment le domaine où à chaque fois qu’une start up réussi à le réussir massivement et à quelque chose qu’on sait assez peu sur paypal c’est qu’elle était l’ambition initiale de paypal parce que on connaît tous paypal système de transaction vous donnez un e-mail et ça échange de l’argent c’est une sorte de porte monnaie électronique centralisée mais en fait ce qui est vachement intéressant dans paypal c’est que la vision initiale était de créer une monnaie landes musqué peter steele ils ont ils ont une particularité de personnalité assez fascinante et d’ailleurs et le muscle démontre un peu plus que peter qu’il sait que c’est des libertariens essais des libertariens politique au sens où les autres ils ont toujours une haine viscérale et formelle de l’état est l’un de leurs buts en fondant paypal était de remplacer un pan entier de l’êta qui étaient les banques centrales alors ça a raté pas réussi ils ont vendu 1.6 milliards et ils ont vécu cette vente de 1.6 milliards comme un échec comme comme finalement la porte de sortie pour une vision qui s’est pas réalisé et alors une autre anecdote assez marrante c’est qu’on croit souvent que ces deux là sont devenus milliardaires grâce à la vente de paypal mais en fait ils ont touché des clopinettes grand la vente de paypal puisque par rapport aux 1 milliard 6 de vente puisque peter thiel a touché 50 millions de dollars et l’anus qu’on a touché 27 et alors pour vous donner un peu leur historique parce que c’est ce qui est assez amusant dans cette silicon valley qui est le centre de l’innovation mondiale c’est que ces gens-là ils ont été faire autre chose à leur buteur thil se met du côté des gens qui se repose comme the family a investi dans des start up il s’est dit non j’ai vu ce que c’était une fois je leur ferai plus jamais et il est devenu milliardaire en fait grâce aux cinq cent mille dollars qu’il a mis dans facebook et c’est ce qui l’a rendu en fait le milliardaire qu’on connaît aujourd’hui et l’onu selon lui l inverse il a replongé et l’a replongée d’une façon qui est unique au monde puisque c’est la seule personne aujourd’hui avoir fondé trois boîtes à plus d’un milliard de valorisation c’est unique d’habitude déjà quand on en fait une on est chanceux quand on fait deux on est très long mais alors 3 ça n’existe pas normalement et en plus ils les dirigent les trois à la fois donc si les boîtes par curiosité si ça vous intéresse c’est space x qui est qui a pour but de coloniser mars en 2050 tesla motors qui a pour but de remplacer l’industrie automobile dans les dix prochaines années et solar city qui a pour but de fournir en énergie solaire l’ensemble des états unis donc en plus c’est paraissait pas des petits projets alors depuis paypal il ya plein de sous branches de la finance qui ont été discutées et c’est assez marrant parce que aujourd’hui paypal passe dans le milieu des start up pour une boîte hogeschool qui n’innove plus récemment j’avais la chance de parler avec un cadre exécutif d’une grande banque française il disait c’est génial paypal c’est incroyable ce qu’ils font j’aimerais tellement con j’aimerais tellement qu’on fasse la même chose et et la vision que moi j’ai passé trois ans à avoir dans la vallée s’était alors paypal quelle bande de vieux plein qu’est ce qu’ils font comment on va faire et est alors le premier domaine qui a attaqué c’est le domaine qui a été lui-même disrupt et c’est à dire le paiement alors aujourd’hui il ya deux grandes boîtes leader dans le paiement le premier qui est très intéressant en termes de tendance parce que c’est la tendance de des start up qui conquiert le monde sait stripe alors pourquoi les start up qui conquiert le monde parce que je pense que ce qu’on est en train de vivre actuellement dans les startups ressemble énormément à l’âge d’or du gold rush en californie et à vous c’est dans le gold rush il ya deux personnes qui se sont enrichis il ya des gens qui cherchent et l’or et les gens qui vendait les pelles est dans les startings fait un peu la même chose il ya tous ceux qui cherchent lors il ya quelques uns qui sont dit je vante des ventes des pelles et des pioches et stripes et une pelle parce qu’en fait ce que ce trail fait c’est qu’elle fournit à tous les développeurs qui veulent installer un système de paiement sur leur site une méthode pour que en 30 minutes ils puissent accepter les cartes de crédit et en plus ils le font de la façon la plus culturellement compatibles avec cette branche de la population c’est qu’elle le fait sous forme d’un pays alors une api c’est quoi c’est un ensemble de méthodes de programmation qui permettent à une application de communiquer avec une autre et donc ça vous pousse à permet à l’ensemble des développeurs dans le monde de pouvoir externaliser la gestion des paiements et la réception des paiements avec quelque chose qui s’installe vraiment est véritablement en 30 minutes je sais que souvent et elle coud oui ça prend cinq minutes et trois jours après vous êtes encore avec le support au téléphone ce trail pas vrai importe la réputation de pouvoir s’installer en 30 minutes et alors c’est quelque chose qui du point de vue des banques qui est extrêmement intéressant parce que vous connaissez tous le marché des terminaux de paiement vous savez tous comment ça se passe pour avoir un contrat vod en france ça prend pas 30 minutes est et ce qui est assez incroyable avec le raisonnement de stripe c’est dire que en termes de business model à une époque où tout le monde dans le marché de la vod de la vente à distance et dans le monde des terminaux de paiement électronique là où tout le monde se bat pour réduire les marges réduire les commissions réduire tous qui tout ce qui fait que ça embête les gens bat us ont dit on va pouvoir avoir des prix élevés à la condition que ça s’installe réellement en 30 minutes et qu’on n’y pense plus et alors c’est une réussite qui est assez incroyable ce qu’on pourrait se dire la société une fois qu’elle est installée qu’elle a réussi et c’est valve a balancé stripe à la poubelle échanger stripe aujourd’hui à une dizaine de boîtes qui dépasse la centaine de millions de revenus gérés par eux et c’est en fait c’est ça qui est fascinant avec ses boîtes là c’est qu’elle arrive à continuer alors évidemment quand vous avez 100 millions de chiffre d’affaires vous payez plus prêt public je me doute qu’ils ont ce truc rendu de négocier une commission de volume mais ce qui est sûr c’est que leurs marges nettes par transaction est plus élevé parce que stripe a compris que cette révolution numérique sa compagnie avec par une explosion des marges chez les acteurs et les clients qu’elle visait et en fait ça s’est un peu c’est un peu ce qui est fascinant dans ce milieu de la destruction du numérique c’est que ces gens là ont la chance d’avoir une clientèle qui est une clientèle riche c’est un peu comme le club le plus cool de l’école ce qui aide les gens cool parle aux gens cool et puis ils sont entre eux et ils sont d’autant plus cool et et ça et ça crée des phénomènes ou même là je me souviens qu’en stripe avait haussé son dos son dossier d’investissement bank of america avait rigolé il ya une citation du cios bank america très célèbre qui dit oui les mecs qui essaient de gagner 7 % par parce qu’à l’époque c’était 7% la veille qui essaient de 17% par transactions de carte de crédit aaa c’est un peu steve ballmer qui dit oui les gens qui vont acheter un téléphone 600 dollars et alors c’est quelque chose de très intéressant parce que c’est la première leçon qu’on peut prendre sur la distribution numérique c’est que ces acteurs là savent par leur inovation d’ usage par la beauté de leur exécution convaincre les gens de payer trois fois ou quatre fois plus qu’ailleurs parce que ça vaut le coup et il arrive à convaincre des milliers de gens aujourd’hui quand vous avez un développeur qui lance sa start up aux états unis le paiement est un plus un problème alors très intéressante car aussi pour nous parce que la france est épargnée par ces boîtes là aucune de ces boîtes noces force en france parce qu’en france et une réglementation sur les questions de moyens de paiement pour l’instant les il faut un contrat vod etc donc c’est un peu compliqué autre point intéressant c’est que si les si la france en général a du retard sur ces choses là le jour le retard est rattrapé les rattraper beaucoup plus rapidement que partout ailleurs parce que par définition comme on est un pays extrêmement centralisé ou un pays où la moindre expression à partir du moment où elle est acceptée un impact immédiat s’il ya une menace à avoir en tête aujourd’hui ces acteurs-là du paiement beaucoup plus que les acteurs du qr codes par exemple la deuxième la deuxième société extrêmement intéressante c’est square square c’est quoi c’est transformer votre votre téléphone portable en terminal de paiement donc vous branchez quelque chose sur la prise jack donc c’est la prise de des écouteurs vous rentrez une carte de crédit vous acceptez instantanément des paiements dans la limite de 10 mille dollars c’est gratuit la commission qui prélèvent est extrêmement raisonnable vous avez pas besoin d’autorisation préalable vous le commandez en trois minutes et même d’ailleurs il le distribue même dans les supermarchés maintenant gratuitement donc par exemple vous êtes une brocante et bien vous pouvez accepter les cartes bleues et c’est alors c’est un cadre disruption moi qui me fascine parce que quand square s’est lancé tout le monde à l’époque penser que la carte bleue était morte et tout le monde disait mais non mais pourquoi s’embêter à accepter des cartes bleues alors que bientôt on paiera en nfc est en fait c’est sans doute le sait sans doute le rapport le plus intéressant qu’on peut avoir la destruction c’est souvent la description est vu et perçu par les gens comme une technologie remplaçant une autre mais si vous regardez réellement l’histoire de la disruption réussit en général c’est l’histoire d’une astuce piratant quelque chose déjà existants la volpe ip qui transfère l’image fonctionne toujours moins bien que la voip transférant la voix seulement la veille piper a remplacé le téléphone ou du moins à remplacer à la marge 20% des communications mondiales de téléphones et ce genre de terminaux alors ils sont ils sont pas très fiables jeu je peux vous raconter une anecdote merrill lynch qui a évalué donc a reçu jack doors et pour évaluer l’opportunité de distribuer square le patron de la division ils utilisent quoi elle passe la carte puis ça marche pas hier passe la carte ça marche toujours pas alors jacques doors et commence à être en seraient les plus tard que ce qui se passe puis jacques doors et passe la carte puis ça marche et il lui dit bon bah en fait vous l’avez passé trop vite et mais que je dis mais c’est nul moi je m’en fous je la passe à la vitesse que je veux faut absolument que ça marche il dit ça marchera jamais votre truc l’iba oui mais on a de plus en plus de gens qui l’utilisent tous les jours et des gens qui reçoivent des milliers de dollars dessus oui mais votre truc ça marchera jamais oui mais regardez on a oui mais votre truc ça marchera jamais et en fait jack dorsey raconte il dit en fait que j’ai cru comprendre est ce que j’ai compris bien après c’est qu’en fait le mec voulait dire simplement ça ne marche pas aussi bien que mon terminal de paiement qui est fiable à 100% mais une technologie de distribution à la pas besoin d’être aussi fiable l’arbitrage il se pose pas à ce niveau là si ça fonctionne dans 80% des cas bas pour 80% des gens ça suffit et il suffit qu’une industrie soit discutée à la marge aux 20% les plus importants pour que ça bouleverse les modèles économiques de l’ensemble de l’industrie et c’est ce qui se passe dans la téléphonie c’est ce qui se passe dans le paiement c’est qu’aujourd’hui square grâce à leur approche complètement original aujourd’hui ils sont en train de conquérir la valeur sur bien d’autres choses que simplement le paiement parce que d’un seul coup ils se sont dit mais tiens on collecte plein de données sur nos marchands lançons une caisse donc aujourd’hui ils ont un truc qui s’appelle square cash c’est une bouse et un ipad vous brancher un square et quand vous passez vous savez qui a qui a payé et donc si un client ou vous s’agir les cartes de fidélité si un client vient plusieurs fois vous avez vous avez une réduction vous voulez savoir ce que les gens aiment voulez savoir ce qui marche le mieux dans votre magasin est en fait c’est assez assez amusant parce que square représente pour moi un symbole parfait de ce qui se passe dans l’économie numérique c’est que l’économie numérique support ym les avantages comparatifs que les organisations pouvaient avoir avant moi quand j’étais petit j’ai une famille de commerçants dans ma famille on me dit toujours ce qui compte quand on fait du commerce c’est de connaître tous les prénoms tout et clients mentalement c’est compliqué aujourd’hui tout le monde peut devenir libanais grâce cassou r c’est plus un avantage comparatif d’être libanais et est en fait l’ensemble des avantages comparatifs que vous pouviez trouver avant dans des organisations sont en train de devenir des des trucs disponibles à ce service est payable car la transaction c’est qu’aujourd’hui square vous met à disposition l’infrastructure karité leur vous pouvez mettre en place en dépensant plusieurs millions d’euros d’haïti par an gratuitement simplement pour améliorer votre chiffre d’affaires et améliorer vos transactions ça c’est les deux les deux grands exemples du paiement mais le paiement finalement c’est quelque chose qui dans la description financière contient pas les modèles les plus originaux le paiement c’est toujours la même histoire en fait quand vous regardez en fait les grands gagnants tout ça en fait c’est les sociétés de cartes de crédit ces types en prison ils sont appuyés sur l’infrastructure la plus réussie qui est l’infrastructure cartes de crédit et n’ont fait que en fait la renforcer et lui donner des nouvelles opportunités de marché en allant chercher des poches de valeur à des endroits qui n’existait pas encore mais regardons maintenant le money management alors ça c’est une star table n’avait pas dû que vous pouvez pas connaître qui est pas encore lancée qui fonctionne en en bêta avec une centaine de clients à londres et qui est pour moi la start-up la plus fascinante en ce moment en europe hall vie alors il faut aller la voir hall vie en fait ils sont dix c’est quand même vachement étonnant que les sociétés continuent à avoir besoin de faire une comptabilité pour gérer leur argent on peut se connecter aux comptes en banque à voir l’ensemble des données lors donner sens et donner des techniques de management en fait on le vit ce qu’ils essaient de faire c’est de numériser ainsi ainsi fo pour tout le monde donc il ils sont 10 voilà qu’est ce que ferait ainsi fo barras aussi les faux déjà il classerait les dépenses par catégorie donc c’est la première fischer que le vix a donc ça se connecte aux comptes ça vous dit vous avez dépensé tant à faire ça tend à faire ça vous avez telle personne dans l’équipe avec sa carte de crédit qui dépense deux fois plus que les autres faites attention etc etc donc il ya le côté un peu contrôleur du c est faux puis maintenant ils sont dix il ya un truc affreux à faire tous les ans et la budgétisation oui mais il sauf que nous on connaît les données historiques on a accès aux comptes on a accès aux flux de données donc il arrive à donner sens aux flux de données et en plus il arrive à donner sens en vous disant donnez nous un max d’informations sur vous et on va donner sens comparativement à toutes les boîtes qui vous ressemble donc ils prennent les données ils vous disent voilà vous êtes une vous êtes un café dans une rue commerçante à un café dans une rue commerçante ça paye ses salariés temps donc vous voyez la ligne salaire ou qui est un peu plus élevé qu’ailleurs ben ça va pas falloir réduire faut l’augmenter ils vous disent par exemple dans votre start-up l’année dernière vous avez dépensé tant en frais de en frais de virement international si vous passez dans telle banque vous allez réduire vos frais partant vous pouvez appeler votre poche banquier un temps je comprends pas ce qui se passe il ya bon logiciel la clinique j’ai dépensé plus et alors pourquoi parce qu’il n’a pas besoin de demander c’est pricing à la banque il se connecte à toutes les banques et alors hall vie ils ont une caractéristique qui est fascinante dans leur équipe c’est qu’ils ont passé un partenariat avec aucune banque pour avoir les données aujourd’hui ils sont capables de scrap est alors scrappé ça veut dire quoi c’est à dire aller chercher les données les coupes et les récolter et leur donner du sens sans l’autorisation de personne simplement l’autorisation du client et ça en fait ça montre exactement d’où peut venir la menace c’est que souvent l’image qu’on a dans les industries qui ont une certaine histoire c’est que si les gens veulent faire quelque chose avec votre clientèle aussi des gens veulent faire quelque chose avec vos données ou si les gens veulent faire quelque chose avec n’importe quel acte if que vous avez ils ont besoin de votre autorisation de passer plus le cas aujourd’hui ils ont juste besoin de l’utilisation de l’utilisateur six mois utilisateurs j’exporte mon fichier rc assez lent parce que toutes les interfaces propose d’exporter en cvs ont excel ou etc les données bancaires donc les rares bons coups il n’arrive pas à aller chercher chercher les infos automatiquement parce que c’est un peu mieux fichu qu’ailleurs mais ils ont créé des petits scripts qui vont chercher ces fichiers là que les banques produits fils elle même et est all vie en fait pour moi c’est vraiment un représentant de ce qu’est en train de se passer c’est que c’est des gens qui fusionne plusieurs métiers en un et on reparle encore un nouveau de cette histoire des avantages comparatifs pendant très longtemps avoir un bon comptable c’était vraiment quelque chose d’important bientôt vous aurez hall vie et au lit c’est que le premier parce qu’une fois que le vix a approuvé que le marché là et que le vix aura montré ce qu’il est possible de faire avec les données de la banque imaginez tout ce qui va se passer une fois qu’il y aura des centaines de vies et et puis maintenant imaginez ce que l’on va faire quand on va se dire bah tiens introduisons de l’intelligence artificielle introduisons du pattern matching introduisons d’une machine learning machine learning c’est l’idée que la machine apprend ce qui des données passées et des expériences passées c’est vraiment c’est vraiment un monde de possibilités assez incroyable qui s’ouvre et surtout c c’est un monde qui montrent qu’en fait la plupart des boulots de services sont en train de perdre leur valeur à la marge et sont donc en train de perdre leur valeur au coeur parce que commencer par la classification et la budgétisation finalement ça fait pas très peur mais là où elle vit et travaille en secret sur la première déclaration fiscale automatisés voyez où on va après c’est que par définition si vous allez donner du compte bancaire et en plus penser à l’intérêt des gouvernements vis-à-vis de ce genre de business si d’un seul coup tout est tellement automatisé plus personne peut tricher parce que ça devient compliqué de mentir à la machine à la transaction sur le compte c’est la transaction sur le compte et alors hall vie se lance dans des pays comme l’estonie parce que l’estonie système bancaire un peu plus en avance en termes d’infrastructures que ailleurs pour une raison très simple c’est que c’est un système très jeune l’estonie il ya dix ans il n’y avait pas de yahvé rien donc donc forcément quand on commence 50 ans après tout le monde on peut prendre la crème de la crème et en estonie il y a une caractéristique assez amusante c’est que c’est dans votre internet banking vous avez un scan du chèque que vous avez fait donc la seule donnée que ne savent pas récupérer c’est le chèque parce que quand vous faites un chèque il ya le numéro du chèque qui apparaît sur le compte mais vous savez pas à qui il a été crédité ou comment ils peuvent le récupérer le lire en auxerre parce que la banque fournit un scan de tous les chèques qui passe alors un autre d’autres français croient que c’est le seul banking alors banking s’est en fait c’est le mythe français mint est extrêmement intéressant parce que mine c’est quelqu’un qui à l’époque de la gestion des finances personnelles cela dit il y avait un business model incroyable c’était de celui de convaincre les gens de changer de banque et de devenir mercenaires dans leurs relations bancaires pendant très longtemps le modèle économique d’une banque ça a été de capter les clients le plus tôt possible parce qu’un client capter c’était un client lauquet avis et si vous prenez la génération des moins de 30 ans d’après un sondage ipsos assez assez récent les gens de moins 30 ans ont déjà changé au moins une fois de banque entre 20 et 30 ans et ça c’est tout nouveau certes aujourd’hui il ya des gens qui changent de banque simplement parce que le crédit immobilier c’est quelque chose qui était impensable il ya vingt ans il y avait un temps quand on prenait un crédit immobilier on allait voir son banquier on avait on avait un sens de la fidélité mais ces notions fidélité etc ça disparaît complètement dans la relation client et c’est en fait ces outils-là exacerbe ces choses là parce que forcément il y eut encore une fois ils savent qui se passe dans toutes les banques qui connaissent et pratiquent ils peuvent en pousser une al avantage d autres l’autre domaine c’est la banque de détail parce que ce qu’on a vu avec all vie etc c’est l’utilisation des données de la banque pour améliorer l’expérience de gestion d’une entreprise mais à quelque chose d’autre qui est en train d’être attaquée par les start up aujourd’hui c’est l’expérience de banque de détail alors ça c’est si vous pose alors je suis un peu gêné de parler petit bol parce que tout le monde se demande si ça va finir par sortir ou pas c’est un peu comme les jeux blizzard ils sont annoncés pendant dix ans l’année prochaine l’année prochaine pas donc ça fait trois ans qu’ils nous disent que l’année prochaine ils se lancent ils viennent encore de reporter de leur lancement mais mais malgré tout il ya quelque chose qui me fascine avec thin pc que pour l’instant personne ne sait ce qu’ils font et suscite une expression et un engouement de la part des utilisateurs qui est incroyable donc si apple a commencé par vouloir être une banque et donc ils ont ouvert une banque et se sont fait fermer par là la sec parce qu’on leur a dit qu fallait une licence pour une banque et je ne plaisante pas les fondateurs de sim paul ont découvert pensez-y parce que c’est un élément culturel très intéressant sur les types de gens qui lancent ces boîtes ces taxes est quand même des gens qui lancent une banque et qui se font fermer parce qu’on leur explique quand même gérer l’argent c’est rock’n’roll d’activité à haut risque il faut au moins à les déposer et avoir une licence donc ils ont été prendre des avocats les avocats l’ont expliqué tout ce qu’il fallait faire pour devenir une banque oui encore tout ça donc on va pas faire une banque on va être va être un parasite une couche sur les banques donc aujourd’hui qu’est-ce que s’ils me posent fait bah en fait ça se connecte à votre banque et ça fait toutes les opérations que vous lui demandez de faire soit automatiquement soit en faisant appel à de la force humaine pas cher donc ils ont des call center au bangladesh par exemple et donc vous vous faites une transaction et vous croyez que tout est en ligne etc et puis en fait c’est quelqu’un qui ouvre un gré des chapelles votre banquier dit voilà j’ai procuration sur le compte de monsieur machin et il veut faire telle opération est en fait l’idée est dans le nom c’est vraiment la façon la plus et la plus élégante de gérer des comptes alors comme proposition de valeur c’est étonnant parce que on peut se dire mais qu’est ce qu’ils font à parme donner accès à mon argent c’est ça qui est fascinant dans notre monde sait que les gens ont de plus en plus envie de simplicité c’est une grande tendance mondiale simply city certes on va y revenir après mais messine peau est vraiment juste là dessus c’est l’idée que si demain l’expérience de faire un virement prendre dix fois moins de temps que n’importe quelle expérience faite par une banque belge serait prêt à payer pour ça et en fait si mme paul se rémunère en pourcentage et en commission sur l’ensemble de vos en transactions qu’ils ont simplifié et est aujourd’hui si mme paul donc s’élancer dans une ville à quelque chose comme dix mille clients et essaye de passer à l’échelle donc je sais pas si ça va fonctionner ou pas mais en tout cas c’est quelqu’un qui a plus d’un million d’inscrits en attente qui attend de recevoir sa carte de crédit simple c’est pour vous dire l’engouement que quelque chose d’aussi simple peut lancer alors ne-yo mortgage séquelles que c’est une pratique en fait moderniser et qui existe depuis très longtemps c’est le leader aux états unis des courtiers en crédit donc en plus des olympiques génial son l’expédia du crédit vous voyez comment ça fonctionne expédia vous allez vous dites que vous voulez aller à un point b en partant d’un point à et puis ça vous trouve le vol le moins cher et bein euh en fait c’est exactement la même chose mais avec des crédits ils sont capable de compiler l’ensemble des offres de crédit l’ensemble des banques aux états unis et vous dire que franchement dans l’oklahoma en ce moment l’argent n’est pas cher parce que le marché du crédit aux états unis il est fédéral il ya des disparités entre les états qui sont fabuleuses et alors il ya quelque chose de très intéressant c’est que je me souviens plus de la date mais il n’y a pas très longtemps a commencé un projet à l’union européenne d’accès aux transnationales au crédit c’est à dire que bientôt quelqu’un qui achète une maison en france pourra emprunter son argent en suède parce qu’on va avoir un marché unifié du crédit c’est la mifid qui qui prévoit ça je sais pas trop comment elle va être exécuté appliquée etc mais mais en tout cas c’est dans les cartons alors vous imaginez un acteur comme ça d’un seul coup ce que tu as their parce que cet acteur peut être la couche de transparence entre le banquier suédois et clients français est alors sur l’or sur leur site ils l’ont enlevée malheureusement mais je voulais un screenshot de ça mais il était il ya six mois il était un peu plus pucci dans leur communication et il avait mis des témoignages de banquiers énervé en disant oui les alors il y avait un banquier très drôle qui te voilà je sais pas si c’était faux ou pas en tout cas même si c’était faux c’était tellement bien fait en terme de communication ce que les journalistes l’ont repris il y avait un banquier qui disaient oui maintenant j’ai tellement peur qu’ils que mon client sorte la feuille à l’interviewer dit quelle feuille la feuille le rayon produits en fait il s’en est alors plus il ya une caractéristique du marché bancaire américain qui explique aussi le succès c’est que les taux sont variables aux états unis à 80% des cas si on emprunte très rarement à taux fixe et donc les gens sont tous une banque centrale ils sont ils sont tous un peu le patron de leurs faits d’armes et donc ils passent leur temps à face à voir si ça vaut le coup de contes négocier leurs prêts ou pas et si ça vaut le coup de transférer leurs prêts dans un autre dans un autre état l’autre grande partie de la banque qui aujourd’hui attaqué de front c’est le métier historique du prêt en france on a quelque chose qui s’appelle le monopole bancaire qui fait que seule une banque peut prêter de l’argent ça pose même des problèmes sur les histoires d’à part en compte courant d’associé par exemple un actionnaire à moins de 5% ne peut pas ne peut pas faire un apport en compte courant en france à moins de le bloquer un certain nombre d’années pour vraiment dire qu’il n’est pas qu’il n’est pas un prêteur mais le monopole bancaire a disparu aux états unis c’est l’inde est l’un des grands faits d’armes de de reagan quand il s’est dit qu’il fallait supprimer des réglementations il a pris la liste les a descendu un parent et donc qui a le monopole bancaire qui est passée par là et ça a permis en fait le ca a permis l’émergence de deux grands acteurs dont un est quand même beaucoup moins avancé que l’autre mais le premier landing club alors c’est peut-être une boîte américaine mais ça a été fondée par un français c’est une boîte extrêmement intéressante en club ils viennent de lever combien là c’est vrai donc ils viennent de lever 125 millions avant de préparer l’oral piot et en fait landing club c’est le prêt algorithmique c’est l’idée que vous venez sur une plateforme à vous dit combien vous avez besoin et pour quoi faire et ça vous dit le taux d’intérêt que ça va vous offrir et ils ont en fait un ils traquent énormément de points d’informations pour déterminer si vous méritez de recevoir de l’argent ou pas cédric va en parler tout à l’heure mais mais cédric m’avait raconté une annexe parce que je trouve génial c’est que landing clubs regardent plus votre attitude sur le site que les réponses que vous donnez aux questions termes de pondération donc c’est pour vous dire à quel point l’algorithmique comportementale atteints d atteindre des sommets dans ce domaine là aujourd’hui landing club est une société qui a une réussite incroyable et qui a eu l’idée en fait d’aller chercher des poches d’argent à faible rendement pour les prêter à des prêteurs de très grande qualité maintenant ça c’est la première étape imaginez maintenant si vous augmentez le taux de risque et des taux d’intérêt et vous allez prêté un des gens de bien moins bonne qualité que landing club c’est les premiers ils sont spécialisés sur sur la crème mais après vous avez tout le reste qui est accessible et ça ça va être très intéressant à voir dans un pays où les gens payent des factures cartes de crédit à 21 ou 22 % par an il ya un concurrent qui vient de se lancer au brésil ce qu’au brésil il ya des gens qui empruntent à 100 pour 100 ou 150 % par an c’est celle des taux pratiqués au brésil vous imaginez l’opportunité de marché pour quiconque ayant des poches d’argent un peu peu conventionnel et pouvant avoir accès en fait à des ailes pays qui ont des réserves non exploité pendant un moment donné il ya un équivalent pour les pour les business c’est celui ci qui change c’est exactement la même chose mais pour les entreprises alors il ya trois leçons à retenir sur ces sociétés là la première c’est des sociétés qui ont montré que l’émergence des datas permettait de faire des nouvelles choses extraordinaires qu’on n’aurait jamais pu imaginer avant les départements risque des banques quand vous allez faire votre crédit en fait il vous met une note et est ce qui est incroyable c’est que avant la banque était la personne la mieux placée pour évaluer si vous étiez un bon payeur ou pas aujourd’hui on laisse tellement de traces et tellement de données dans notre vie digitale que n’importe qui peut avoir le même niveau d’expertisés à l’extérieur qu’à l’intérieur de la banque ça c’est la première chose il ya plus de monopole du savoir sur sur les dépenses de la part de la banque la deuxième leçon qu’on peut en tirer c’est que toute situation aujourd’hui dans laquelle la moindre opportunité et adressable devient des choses dans lesquelles des gens s’engouffre à une vitesse folle le fondateur de landing club alors c’est toujours la même histoire il raconte il était en france il n’a pas réussi à lever de l’argent il a été aux états unis il a réussi on la connaît cette histoire mais surtout ce qui est intéressant au-delà de cette histoire caricatural c’est que landing club a réussi à bâtir une position qui aujourd’hui finalement pas une position si stable et si performante que ce soit parce que maintenant que le modèle a été prouvée on est dans un monde où ce qui est important ce n’est pas la concurrence passé c’est la concurrence future prenez le cadre gruppen gruppen as eu une position extraordinaire parce qu’ils ont été les premiers puis regarder ou et groupes prennent aujourd’hui postale pillot parce que d’un seul coup l’opportunité est prouvé tout le monde se jette dessus et moi n’y a pas une semaine qui passe sans que je ne sois pas un dossier pour un landing club bis ou un ou un an ding club terre et à mon avis il va y avoir une explosion parce que aujourd’hui ce qui va faire la fortune de ces boîtes là c’est les mathématiciens quel emploi c’est la capacité qu’elles ont à détecter si une opportunité est bonne ou pas c’est la capacité qu elle on a évalué le risque sans avoir besoin de parler à qui que ce soit et c’est ça qui est incroyable c’est que vous recevez de l’argent ça a un côté un peu magique vous vous connecté à une plateforme vous parlez à personne et vous savez ce qu’ils vous savez si on vous prête de l’argent ou pas alors continuons dans le financement l’autre type de financement qui aujourd’hui est en train d’exploser c’est le crowdfunding alors il ya deux grands types de crohn funding le premier crossing qui représentait par kickstarter qui sans doute le plus connu finalement ça va être l’un des trucs les plus connus et philippe starck là c’est l’idée que on peut financer leurs rêves et des projets des gens sur leurs simples intentions parce qu’un acteur de confiance va faire en sorte que ce projet soit exécutée ou du mois soit une obligation de moyens va être mis en place plutôt qu’une obligation de résultat kickstarter c’est plusieurs centaines de millions de dollars de projets financés c’est des histoires incroyables où des gens imagine quelque chose cherche deux cent mille dollars et il se retrouve avec cinq millions de dollars sur les bras sarah côté d alice au pays des merveilles kickstarter c’est c’est vraiment finalement l’archétype de de la relation quasi fusionnelle que les gens et les utilisateurs commencent à avoir entre les produits et les consommateurs et ça c’est quelque chose de très nouveau il n’y a encore pas si longtemps il y avait une corrélation directe entre le budget marketing et la réussite de quelque chose avant si vous dépensiez 100 millions de dollars pour un film vous aviez 170 millions de dollars de recettes puis vous y avait des règles comme ça empirique aujourd’hui vous pouvez dépenser 200 millions $ de qom et avoir 07 parce que les types à l’intérieur du cinéma ils ont dit aux autres dehors ce film il est nul ne va surtout pas je me suis fait avoir ne te fais pas avoir et en fait kickstarter s’appuie là-dessus mais à linverse c’est que aujourd’hui les 1 % de projet kickstarter qui captent 99% de l’argent parce que c’est vraiment la loi de pareto vous les 20 % des projets qui cadrent 80 % de l’argent il arrive à établir un lien avec des inconnus qui a un lien fort et émotionnel et tout l’enjeu pour kickstarter c’est de faire raconter aux porteurs de projets une histoire permanente et un lien permanent poursuivre le développement et les gens en fait tu achètes le fait d’être co producteur émotionnelle du produit on n’est plus dans le monde industriel où vous avez une idée vous design est fabriqué et ensuite vous essayez de vendre on a complètement changé ce procès c’est ce paradigme là aujourd’hui on a une idée on vend et seulement six avant alors on passe aux étapes d’après alors l’autre l’autre pendant du crowdfunding c’est le fait de donner accès en direct et de remplacer un peu l’excitation des marchés j’ai lu un article récemment qui disait que de moins en moins de gens investissent et en bourse parce que les gens trouvaient ça de moins en moins ludique la bourse et au début ça m’a étonné et puis non finalement cela fait sens beaucoup de gens ont investi pendant des années en bourse parce que ça avait un côté casino et le nouveau casino ces gens là c’est les gens qui permettent d’accéder d’acheter en direct des actions dans les start up et alors là contrairement à kickstarter où vous n’avez pas de parme et simplement à la rigueur le plaisir d’avoir un produit en avance ou le plaisir d’avoir un premier exemplaire du produit angelis vous ils vont vendre des actions à la foule et alors qu’ils ce qui est étonnant avec angelis angelis vient de lancer sa plateforme de crowdfunding qui pour l’instant n’est réservée qu’aux ce qu’ils appellent les investisseurs sophistiqués donc il faut avoir plus d’un million de dollar ou gagner plus de 100 mille dollars par an etc et il lève mensuellement 5 à 10 millions de dollars sur les sur des projets et alors pour avoir discuté avec avec ces gens là quelque chose qui raconte sait que au début quand ils ont lancé ça l’idée m’est pas possible les gens vont jamais donné de l’argent simplement en ayant une vidéo ils vont vouloir parler aux fondateurs aux créateurs etc et aujourd’hui en fait vous avez une génération de gens qui est prêt à confier de l’argent parce qu’elle estime que cette somme est marginale dans leur patrimoine à des gens sous prétexte que l’idée ait l’idée que cette idée puisse exister et faire que le monde soit un peu meilleur c’est suffisant et ça c’est quelque chose de complètement nouveau pendant très longtemps la source et le lien entre le projet et l’investisseur bas c’était la confiance et si aujourd’hui ces plates formes là arrivent à fournir l’argent nécessaire à démarrer une entreprise l’industrie du vi ll e liste edge fait de moins en moins sens parce que d’un seul coup il va falloir absolument que les vies si il va falloir absolument que les société de venture capital prouve l’importance de leur valeur ajoutée qui énormément remis en cause au quotidien par les entrepreneurs et il va falloir qu’elle le prouve encore plus qu’avant vous voyez comme quelque chose qui peut paraître comme un phénomène qui a finalement assez peu de conséquences en fait bouleverse profondément la structuration même de l’économie du financement et la structuration de la prise de risques parce que qu’est ce qui se passe quand vous avez dix mille personnes qui met 100 euros marginalement leurs pertes individuelle est beaucoup moins importante que quand quelqu’un a mis un ticket et a perdu 1 million tout seul et donc ça veut dire que l’ensemble à l’ong tail des projets qui avant était pas possible parce que le risque semblait trop important devient tout de suite d’un seul coup possible on va finir sur deux exemples fascinant la premier siwel font alors ça c’est ces gens de boîtier bien que dans la vallée que ça peut exister d’abord parce qu’il faut avoir la population onfp avoir des gens qui ont plus de 5 millions de dollars et alors où elles font en fait dit voilà les banques privées c’est des voleurs ils prennent trop d’argent pour trop peu de services donc nous on va lancer la première banque privée entièrement automatisé déclarations fiscales inclus pour une fraction du résultat de votre argent ils vous prennent votre argent il le place pour vous ça fait un rendement et prennent une partie de ce rendement est très ni frais de gestion ni frais d’entrée ni frais de ce que vous voulez de transactions ou quoi que ce soit la seule chose qu’ils font c’est qu’ils vous prennent votre argent et alors pour pour pour pour vous prouver que ça marche vachement bien là on vous le voyez pas mais si en fait vous voyez un peu ils vont mettre les témoignages de tous les gens riches et célèbres qui leur ont confié leur argent c’est killer je sais pas si les ont payés ou pas mais mais mais c’est quelque chose de de très amusant parce que c’est quelque chose qui parle énormément à cette génération là cette génération qui a fait fortune dans l’internet c’est un marché incroyable pour la banque privée à peu près toutes les banques privées du monde ont ouvert des bureaux dans un silicone valley c’est quand même la concentration de high net worth individuelle la plus importante du monde s’est uni 15 par mètre carré on n’a jamais vu autant d’argent et aujourd’hui où elle fronde qui est une start up qui a été démarrée il ya cinq ans à plus de parts de marché que ces banques privées là parce que étonnamment cette génération-là fait plus confiance à une machine pour gérer leur argent car n’importe quel humain parce qu’ils se disent si la machine se trompent au moins ce sera pas intentionnel et c’est quand même un argument extrêmement forts sur les changements de mentalité parce que cette génération on peut se dire la silicon valley c’est un épiphénomène si c’est un épiphénomène pas de problème mais imaginons que la silicon valley représente simplement la première génération de quelque chose qui va se développer dans le monde entier dans ce cas là même ses métiers les plus honorables et pluvieux les plus prestigieux sont attaqués de front par des machines et par l’algorithmique alors ça aussi c’est un c’est quelque chose d’assez étonnant pendant très longtemps le but d’une start-up c’était de se coter en bourse parce que quand même on travaillait très dur mais à un moment où vous les transformez en cash son investissement est la seule façon d’avoir un vrai moment de liquidités parfait c’était l’introduction en bourse est alors l’introduction en bourse n’a plus du tout du tout la cote les plus personne cotée en bourse quand les gens voient ce qui s’est passé avec facebook qui se disent mais pas question est alors il y a une place de marché qui a paru qui est seconde market ou en fait leur boulot est de rendre liquide ce qui est liquide et en plus il arrive à le rendre liquide de façon bien plus facile et extraordinaire que n’importe quelle place de marché parce que parce qu’ils ont ils ont réussi à développer des transactions non pas en enchères classique mais en ce qu’on appelle enchères hollandaise et tout le monde vous expliquera que les enchères hollandaise en général sont juste une caractéristique c’est qu’elles font monter les prix et par exemple facebook était coté à 120 milliards sur ce marché secondaire bourges plus à combien sont ils sont à 49 milliards juste comme ça et donc ça rend toutes ces boîtes en fait liquide simplement par la transaction électronique skis avant n’était pas possible parce qu’il n’y avait pas de ski et parce qu’il n’y avait pas de d’accès aux capitaux en direct aujourd’hui grâce aux places de marché électroniques on arrive à accéder à ce genre de choses là et lorsque je vais vous montrer c’est vraiment juste la phase immergée de l’iceberg ce qui est intéressant c’est toutes les start up qui arrivent là qui sont là répond qu’on connaît plus ou moins qui sont qui sont en train de venir et est en fait ces startups elles ont trois caractéristiques il ya vraiment un pattern de la distribuer de la disruption premier pattern c’est que think city servent aujourd’hui c’est un argument de vente à lui tout seul que mon produit est plus simple que le tien à utiliser mon produit est plus sexy que le tiens mon produit est plus simple que le tiens mon produit mieux design et que le tien et en plus c’est quelque chose de terrible parce que si vous prenez dit c’est un peu comme les économistes si vous prenez 10 designers autour d’une table le moment c’est quoi le design d’ici que vous arrivez à les mettre d’accord bon courage le problème c’est qu’aujourd’hui les start up qui réussissent le mieux sont des start up qui brillent par leur design et le disent n’allez pas croire que le design c’est une question d’art ou de graphisme le design c’est la façon dont les gens utilisent les choses c’est la façon qu’on a de rendre quelque chose qui était complexe simple c’est vraiment une c’est vraiment une politique du détail la deuxième chose c’est que toutes ces boîtes n’était pas possible sans ce qu’on appelle le big data c’est que c’est toutes ces entreprises vont et prennent des données qui avant n’étaient pas disponibles et aujourd’hui il arrive à les structurer il arrive alors donner sens et il arrive à faire cela en temps réel ça n’a jamais coûté si peu cher de stocker la donner et ça coûte de moins en moins chers tous les ans ça n’a jamais été aussi simple de donner sens à la donner et ça coûte de moins en moins chers tous les ans et ce qui avant étaient des technologies réservé aux agences de renseignement et et à tous les acteurs ayant des budgets infini pour donner sens à la donnée est aujourd’hui des choses qu’on arrive à trouver open source et gratuitement en ligne et la troisième chose finir là-dessus c’est que jamais le coût de démarrage d’une start up a été aussi bas en 95 il fallait à peu près 5 millions pour espérer être sur le marché sur les 5 millions il y avait à peu près deux millions qui étaient donnés en licence oracle je peux vous dire karachi a eu des belles années avec deux césars se sont lancés en 2000 il fallait à peu près cinq cent mille en moyenne c’était la moyenne constatée dans la silicon valley aujourd’hui y combinator a annoncé que dans la dernière promo les boîtes qui était devenu break even il était devenu pour moins de 5000 dollars investis les candides break even ils payent des vrais salaires l’ipad et demi smic donc donc vraiment s’ils le deviennent en trois mois c’est aujourd’hui le succès n’a jamais été aussi exponentielle et c’est pour ça qu’il n’a jamais été aussi difficile à comprendre appréhendé appréhender l’exponentielle c’est quelque chose de très compliqué et nous on appelle ça la j’entreprends mariale c’est un âge qui est caractérisé par trois choses première chose c’est que ce qui avant était un avantage comparatif est en train de devenir un service donc là seul avantage comparatif qui reste c’est la qualité du produit est là et la hauteur du ce qu’elle s’ est capable de fournir la plus grande qualité au plus non plus grand nombre de gens simultanément la deuxième show caractéristiques de l’âge entreprenariale c’est que les gens n’ont jamais autant voulu être entrepreneur dans l’histoire de l’humanité pour une raison très simple c’est que les gens n’ont jamais voulu autant ne pas avoir de travail salarié le travail a disparu de nos coeurs pas encore de nos têtes mais ça vient petit à petit si vous prenez ma génération il ya de plus en plus de gens qui se demandent pourquoi il devrait rejoindre une grande entreprise il pose cette question pourquoi je devrais rejoindre une grande entreprise en fait la question réelle qui pose c’est pourquoi je devrais aller travailler c’est facile d’accuser la grande brune mais c’est pas ça le problème en fait le problème c’est pourquoi je devrais aller travailler est ce qu’on a pris en fait si ça se trouve le travail était juste un accident de l’histoire qui c’est la troisième caractéristique de l’âge entreprenariale sait que la concurrence n’a jamais été aussi exacerbé et que donc la seule chose qui va survivre c’est les niches parce que par définition si vous n’êtes pas capables de fournir un gros niveau avant une boîte pouvait fournir un marché de façon assez indifférente et avec un niveau de qualité moyenne simplement parce qu’elles pouvaient s’offrir le scale l’échelle regarder le lancement de windows 95 windows 95 et le prix du produit le plus beau gay de l’histoire de l’humanité c’est aussi le système d’exploitation qui s’est vendu le plus le premier jour parce que vous pouvez vous offrir le ce qu’elle regarder le lancement de windows 8 souvent on dit windows a perdu de sa vista qu’est ce qui s’est passé est ce qu’ils ont arrêté de travailler finalement quand un nombre aussi grande gens intelligents accumule les échecs c’est un peu comme en politique si vous pouvez vous dire que finalement c’est pas parce que c’est pas parce qu’ils sont mauvais c’est juste parce que le boulot est impossible et aujourd’hui c’est de plus en plus dur de délivrer des marchés de façon indifférenciée donc les marchés sont en train de se restructurer en niche et les seules boîtes les seules grandes entreprises qui vont rester c’est les grandes entreprises qui servent des niches pensée airbus airbus ces niches on gagne des milliards quand on est dans la niche airbus mais n’empêche il ya combien de clients qui peuvent acheter un un a320 voilà merci beaucoup maintenant je laisse parler je suis